L'actu de Laurent

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 30 janvier 2009

Densité

La bande de Gaza constitue un des territoires les plus densément peuplés au monde : 1,5 millions de personnes sur 370 km2, soit une densité de 4054 habitants au km2, ce qui représente la 3ème au monde derrière Monaco et Singapour mais devant l'état du Vatican. Dans ces conditions, comment peut-on imaginer que les combattants du Hamas pourraient être ailleurs que parmi les civils ? Aussi, lorsque Nina Ben Ami, la porte-parole de l'ambassade d'Israël en France, nous explique que « le Hamas vise les civils, nous faisons tout pour les épargner », on a un peu de mal à la croire.

Par quel miracle les bombes cibleraient les combattants et épargneraient les civils situés à quelques mètres d'eux ? Mais soyons rassurés, madame Ben Ami nous rappelle que « Israël largue des tracts pour annoncer les bombardements et appeler les habitants à fuir ».

L'ennui, c'est que nul ne peut quitter Gaza, ni par terre, ni par mer.

mercredi 21 janvier 2009

Pourquoi Obama a conservé Gates à la Défense ?

Au moment où l'administration Obama entre en fonction officiellement, une interrogation persiste concernant un de ses membres éminents : quel raisonnement a conduit Obama à conserver Robert Gates au poste capital de secrétaire à la Défense ?

Plutôt que d’une volonté de la part du nouveau président, on a plutôt l’impression qu’il s’agit d’un recul face à de multiples pressions. Pression de la bureaucratie du Pentagone qui a affiché sa détermination à maintenir les troupes en Irak, mais aussi pression de son propre camp : les démocrates, comme toujours, sont préoccupés par leur fragilité supposée sur les questions de sécurité nationale et préférent voir un républicain diriger la politique irakienne, pour disposer d’une couverture.

Obama peut continuer à faire des déclarations sur la politique irakienne, la nomination de Gates suggère que le contrôle de ce dossier a déjà quitté la Maison Blanche pour le Pentagone. On peut donc s’attendre à ce que ce dernier continue à manœuvrer en sous-main pour tenter de préserver une présence militaire de longue durée.

samedi 17 janvier 2009

Le dernier modèle économique encore « debout » est le modèle français

Dans son numéro daté du 19 janvier 2009, l'hebdomadaire américain Newsweek rend hommage au modèle économique français. Il décrit tout d'abord les faiblesses des autres modèles européens : le modèle anglo-saxon qui s'appuie sur l'endettement privé pour doper la croissance, le modèle allemand qui cultive la rigueur jusqu'à l'étouffement et le modèle danois qui a montré la vulnérabilité de ces petits pays qui refusent de s'arrimer à la zone euro, les rendant ainsi très sensibles aux attaques de leur monnaie par des spéculateurs. Ensuite, Newsweek note que les français n'ont jamais sombré dans une admiration béate pour les marchés financiers et ont toujours revendiqué pour l'état le droit de s'immiscer dans les affaires économiques.

Il n' y a pas si longtemps, cette approche, aujourd'hui qualifiée de pragmatique, aurait été décrite par ce même hebdomadaire de « quasi bolchévique ». Newsweek, qui n'a pas complètement tourné casaque, avoue quand même que ce modèle français est pour le meilleur et pour le pire ...

Tous journalistes ?

Mon objectif, dans ce blog, est de montrer que chaque internaute est aujourd'hui capable d'être l'acteur de sa propre information. Il s'agit simplement d'une lecture personnelle de l'actualité à partir des données collectées sur les multiples sites d'informations et blog : toutes les informations reprises sur ce blog ont donc déjà été publiées sur le Web.

Alors, tous journalistes ? Que chacun reste à sa place : vous ne trouverez ici aucune révélation ni scoop. Le débat reste néanmoins ouvert ...